PIERRE PINEL CHERCHE ÉPOUSE... POUR SON FRÈRE ISAAC !

Le 17 février 1667, Andrée DE LESPINE se présente devant le juge de la Prévôté de Québec pour exposer le contenu de sa requête présentée à Jean TALON, intendant. Elle demande le remboursement de six semaines de dépenses faites chez Jean PELLETIER (pour son hébergement ?) et de lui fournir des vivres pour « subsister » jusqu'au départ des navires à l'automne.

C'est qu'à la demande de Pierre PINEL, Andrée est venue en Nouvelle-France pour épouser Joseph-Isaac PINEL, son frère, avec le consentement de Madeleine MARAULT, leur mère. On lui aurait même donné une bague comme gage de mariage !

Cependant, « devant Dieu » comme il est écrit, Andrée explique que sa pensée n'est pas d'épouser Isaac. Même s'il n'a rien à dire contre la jeune fille, Isaac admet lui aussi n'avoir aucun projet de mariage avec elle.

Quoiqu'il en soit, Andrée DE LESPINE semble être repartie en France à l'automne 1667 tandis qu'Isaac est demeuré célibataire.

Le premier registre de la Prévôté de Québec révèle une autre cause concernant Isaac PINEL. En mars 1668, c'est au tour de Gilles D'ANJOU de demander au juge que PINEL ait à le dédommager d'un mois de salaire perdu à la suite d'un coup de hache qu'il lui aurait donné ! Mais, Isaac affirme que D'ANJOU n'a été malade que huit jours et pendant ce temps, il l'a nourri et pensé. Ce coup de hache est probablement accidentel puisque le mois précédent, D'ANJOU et PINEL sciaient du bois sur la terre de Mathieu AMIOT.

Rédaction : Guy Perron, paléographe

Source : Prévôté de Québec, transcription des volumes 1 et 2 (registres civils), 2 novembre 1666 au 26 octobre 1668, Longueuil, Les Éditions historiques et généalogiques Pepin, tome I, coll. Notre patrimoine national no. 220, 2002.