Daniel Perron dit Suire (1638-1678)

Une existence dans l'ombre du père


Né hors mariage, Daniel Suire voue sa vie à la recherche d'un idéal : recouvrer son identité. Indépendant, il a toujours envie de bouger. C'est un touche-à-tout, un curieux. Il a un esprit de justice et une mémoire remarquable, mais il est aussi beau parleur, parfois grand'gueule, voire discoureur.

Sur le plan personnel et professionnel, il a besoin de liberté et d'autonomie. Le mouvement, le changement et la diversité lui sont nécessaires. Il recherche l'aventure, les contacts humains et la communication. Frondeur, il aime prendre des risques. Comme son père, il sait tirer profit de l'étranger, de même que de l'activité commerciale. Cependant, il se heurte à des rivalités. Il est jalousé.

Au cours de sa vie, Daniel franchit de nombreux obstacles et affronte bien des situations émotionnelles. Il fait preuve d'une grande compréhension et, parfois même, doit faire des sacrifices. Finalement, des trahisons, des tromperies ont raison de lui. Il ne recouvre son identité qu'après la mort de son père en signant « D. Pairon ». Son père lui a probablement interdit de s'identifier au patronyme Peron.

Bercé d'illusions, Daniel Perron dit Suire a vécu son existence dans l'ombre du père.

Pour connaître la vie et la carrière de Daniel Perron dit Suire, cliquez ici.